Le nouvel Espace des Arts

Le bâtiment Espace des Arts fermera durant l’été 2016 pour un grand chantier de rénovation qui durera 2 ans. La réouverture du bâtiment est prévue à l’automne 2018.

 

Les architectes

Le projet de rénovation de l’Espace des Arts a été confié à un groupement d’architectes Belges et Français.

L’atelier d’architecture Pierre Hebbelinck et Pierre De Wit de Liège sont des spécialistes de la transformation patrimoniale et théâtrale. Parmi leurs principales références : le tout nouveau Théâtre de Liège (2013), le Mac’s, le Musée d’Art contemporain du Grand Hornu (2002), site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO et le théâtre du Manège Mons à Mons, capitale européenne de la culture 2015 (2002).

L’atelier d’architecture Pierre Hebbelinck et Pierre De Wit de Liège se sont associés à un autre atelier d’architecte, expert en équipements culturels français : l’Atelier Hart Berteloot (HBAAT) de Lille.


La rénovation côté public : confort et amélioration des conditions d’accueil

> Un accueil au Rez-de-chaussée 

> Des salles de spectacles entièrement rénovées 

 

La rénovation côté coulisses : des conditions de travail entre professionnels et artistes au service du spectacle

 

La rénovation côté ville : une ouverture du bâtiment sur la ville

> Conservation de l’architecture originelle (Restauration de la façade et des fresques, préservation et nettoyage de l’édifice).

> Accès principal déplacé au niveau du parvis

> Création d’un espace de 220 m², sur le point le plus haut du bâtiment, tout en haut de la cage de scène.

Dans ce lieu trouveront place des espaces pour les artistes en résidence et un accueil de publics en nombre limité (50 personnes). Répétitions, rencontres avec les artistes, réunions rythmeront ce lieu hautement symbolique.


Le budget 

9 millions d’euros HT : coût de l’opération (Etude, honoraires et travaux)

 

Le financement

Le Grand Chalon (Maître d’ouvrage) : 3 millions d’euros

Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC : 4 millions d’euros

Région Bourgogne Franche-Comté : 1 million d’euros

Département de Saône-et-Loire : 1 million d’euros