Love and Revenge

La Mirza / Rayess Bek

    vendredi 9 mars à 20h

    Théâtre du Port Nord

[EN CORÉALISATION AVEC LE CONSERVATOIRE DU GRAND CHALON ET LA PÉNICHE]

Le cinéma égyptien et les années d’or des studios Misr du Caire sont au monde arabe ce que Hollywood est à l’Amérique. Ici, alors, dans un esprit de tolérance et avec une sensualité qu’on a peine à imaginer aujourd’hui, se sont tournées quelques-unes des comédies musicales les plus brillantes du genre et se sont fait entendre des voix dont le nom fait encore rêver. Oum Kalthoum, Abdel Halim Hafez et Farid El Atrache, bien sûr, – qu’on verra et entendra – mais c’est à la sublime chanteuse Asmahan, que la vidéaste La Mirza et le musicien Rayess Bek ont décidé de donner le rôle-titre de ce spectacle, tout à la fois dispositif de cinéma-théâtre singulier et récit d’une enquête. Les images sucrées d’Asmahan, disparue dans des conditions énigmatiques alors qu’elle était au sommet de sa gloire, savent encore sourire au spectateur qui la découvre aujourd’hui. Dédié à ces femmes iconiques dont « la liberté notoire n’entamait en rien la grande popularité », Love and Revenge déroule un montage habile d’images et de chansons chorégraphiées sur lesquelles interviennent en direct manipulateurs d’images, joueur de oud électrique et claviers électroniques.

« Lui vient du hip-hop, elle est plasticienne : le duo libanais mixe sur ses machines les standards de la pop moyen-orientale et les succès du cinéma égyptien, le tout sur fond d’images vidéo montées en direct. Leur performance électro- vintage et guincheuse inclut le trublion Mehdi Haddad, à l’oud, et Julien Perraudeau, à la basse et aux claviers. » Télérama Sortir

Conception Randa Mirza (La Mirza), Wael Koudaih (Rayess Bek) / composition musicale Wael Koudaih (machines), Mehdi Haddab (oud électrique), Julien Perraudeau (claviers) / composition video Randa Mirza / ingénieur du son Ludovic Joyeux

Coproduction La Dynamo de Banlieues Bleues / Le festival Paris Quartier d’Été / This production was made possible through Culture Ressource’s Production awards programme / Avec l’aide d’Arcadi Île-de-France – Dispositif d’accompagnements / AFAC – Arab fund for arts and culture