Hadra

Alexandre Roccoli

    mercredi 22 novembre à 19h

    Conservatoire du Grand Chalon | Studio

[REMERCIEMENTS AU CONSERVATOIRE DU GRAND CHALON]

[1RE EN FRANCE]

Alexandre Roccoli est né dans une ville minière, à Montceau-les-Mines, d’un père mineur de fond, l’un des tout derniers en France. De son enfance, il tire un imaginaire fort. D’un côté, par les corps brisés au travail, assujettis à l’effort constant, répétitif. De l’autre, un savoir des gestes à nul autre pareil, des états de corps ritualisés. Aujourd’hui, il s’agit pour lui d’en réécrire les formes alors que « nous entrons dans l’âge de l’homo technosapiens ». C’est pour préserver de l’oubli ces gestes artisanaux, infiniment répétés et ancrés dans la mémoire des corps qu’il crée ses installations chorégraphiques qui mêlent la danse à l’image. Hadra s’appuie sur les principes de répétition de gestes anciens et de métiers disparus de l’artisanat marocain. La pièce prend la forme d’un solo du jeune danseur marocain Yassine Aboulakoul avec la DJ Deena Abdelwahed.

Après une première esquisse qui a eu lieu à Essaouira en octobre 2016, Hadra sera créé au festival de Moga au Maroc à la mi-octobre 2017 avant le festival Instances.

Chorégraphie Alexandre Roccoli / danse Yassine Aboulakoul / composition Benoist Esté

Production ASTE A SHORT TERM EFFECT / Coproduction Ballet du Nord, Olivier Dubois
alexandreroccoli.com