Ballet de l'Opéra de Lyon

Johan Inger / Jiří Kylián / Lucinda Childs

    mercredi 7 juin à 20h

    Théâtre Port Nord

Ce programme réunit deux chorégraphes qui ont fait la gloire du Nederlands Dans Theater, Jiří Kylián et Johan Inger, avec la grande Dame de la danse postmoderne : Lucinda Childs.
Sleepless est un ballet en trompe-l’oeil. Jiří Kylián se joue des apparences par le truchement d’une scénographie astucieuse qui découpe les corps des danseurs en sections. D’un simple mur blanc, surgissent alors d’étonnantes images, où l’ombre s’accroche à la lumière. Les mouvements sont simplement éblouissants, inattendus. Tout aussi surprenante, la musique est une sorte de déconstruction d’un Adagio de Mozart pour harmonica de verre qu’opère Dirk Haubrich, compositeur attitré de Jiří Kylián.
Changement de registre avec I New Then de Johan Inger. Composée sur des chansons soul de Van Morrison, la chorégraphie est de prime abord fraîche et optimiste. La danse s’amuse à confronter couples, groupes et individus. Maniant volontiers l’humour acerbe, c’est dans une gestuelle toute en torsions, en mouvements frénétiques, que s’expriment la jalousie, le désespoir et la frustration.
C’est à la demande de Yorgos Loukos, directeur du Ballet de l’Opéra de Lyon, que l’américaine Lucinda Childs est venue créer La Grande Fugue de Beethoven. Cette œuvre fascinante et visionnaire, qui tend déjà vers l’abstraction, ne pouvait que séduire la chorégraphe de Dance. Travail organique sur le motif et la cellule, techniques contrapuntiques, forment une partition audacieuse pour douze danseurs répartis en six couples.

« Rien de moins qu'une des plus fantastiques troupes de répertoire actuellement en France. Sous la direction artistique de Yorgos Loukos, le Ballet de l'Opéra de Lyon, détenteur d'un nombre incroyable de pièces phares de la scène chorégraphique, sait tout danser et le prouve haut la jambe. » Télérama

Création Chorégraphie Lucinda Childs / assistante Caitlin Scranton/ musique Beethoven, Die Grosse Fuge op.133/ scénographie, lumières et costumes Dominique Drillot
I New Then Chorégraphie et décors Johan Inger / musique Van Morrison / costumes Bregje van Balen / lumières Tom Visser
​Sleepless Chorégraphie et décors Jirí Kylián / musique Dirk Haubrich, d’après l’Adagio et rondo pour harmonica de verre, flûte, hautbois, alto et violoncelle, KV 617 de Wolfgang Amadeus Mozart / costumes Joke Visser / lumières Kees Tjebbes